Le Journal du mercredi 23 mai 2018 (Le Journal S1E83)

De Le Média
Aller à : navigation, rechercher

< Jour précédent | Jour suivant >

0.00
(un vote)
Journal
Le Journal du mercredi 23 mai 2018 (Le Journal S1E83)


Déroulé du Journal

Aide:Extraction_du_Journal

formulaire de création des informations



Prompteur

Bonsoir et bienvenue dans le Journal quotidien du Média. Nous sommes le 23 mai 2018 et le monde des humains ne va pas mieux qu'hier, loin s'en faut. Dans ce journal, nous allons évoquer l'avis tranché des salariés de la SNCF contre la réforme proposée par le gouvernement, mais aussi avec Yanis Mhamdi la situation absurde dans laquelle le dispositif Parcoursup met pas mal de lycéens. Serge nous parlera de la succession de Pierre Gattaz au MEDEF. Nous allons également consacrer un large part de ce journal à discuter de la situation au Venezuela avec le journaliste Christophe Ventura. Et notre chroniqueur européen Alexis Poulin vous parlera des combines politiciennes pour former un gouvernement de droite en Italie... Tout cela, et le reste, pendant cette demi-heure d'actualité, qu'on démarre tout de suite...

// BUMPER

Mais avant de commencer ce journal, je voulais saluer un écrivain d'envergure mondiale : l'Américain Philip Roth (INSERT) est mort hier, à l'âge de 85 ans. Philip Roth, c'était un regard épique et sarcastique sur l'Amérique des quidams, des tourmentés du New Jersey et de Manhattan, c'était une écriture réaliste, souvent drôle, souvent érotique aussi, toujours inquiète. Il nous parlait dans ses romans de son pays un peu fou et du judaïsme qu'il vivait avec tendresse et ironie. Comme peu d'auteurs américains, il avait eu en France les honneurs de la Pléiade l'année dernière (INSERT). Sa disparition est le signe d'une époque qui se termine : l'époque de la royauté des écrivains, des gens qui rêvent à voix haute sur un peuple et l'air du temps, et qui offrent à leurs contemporains des histoires imaginées, pas à voir mais à lire, des romans plutôt que des images hypnotiques et des slogans faciles... On regrettera donc Philip Roth, bien sûr, et tous ceux qui s'en vont ou qui sont déjà partis...

// Complètement autre chose, maintenant, pour entrer dans le vif du sujet : la votation du personnel de la SNCF sur la réforme ferroviaire, ouvrant la porte à la privatisation du rail en France... C'est très simple, avec un taux de participation de 61,15%, 94,97% des cheminots qui ont participé à la consultation se sont prononcent contre (INSERT). Je rappelle que c'est l'intersyndicale de la SNCF, réunissant la CGT, l'UNSA, SUD et la CFDT, qui organisait ce qu'elle avait baptisé « Vot'action ». Il s'agit tout simplement d'un référendum qui s'est tenu du 14 au 22 mai dont la question était : « Etes vous pour ou contre la réforme que veut imposer le gouvernement ? » Les résultats sont connus depuis ce matin. Le taux de participation montre que 90 000 salariés ont participé au vote, sachant qu'en 2016, l'entreprise comptait environ 146 000 employés. D'ores et déjà, Fabien Dumas, le secrétaire fédéral de SUD Rail a demandé « la démission de Guillaume Pepy avant la fin de la semaine ». Comme c'était attendu, le gouvernement et la direction de la SNCF minimisent la portée de ce référendum, qu'ils relèguent au rang de pétition et qu'ils jugent pourtant illégitimes et sans valeur juridique. Côté région Ile-de-France, la présidente Valérie Pécresse, qui elle non plus ne reconnaît pas le résultat de ce référendum, a annoncé le remboursement de la moitié du prix du passe Navigo pour les usagers des lignes exploitées par la SNCF, pour les mois d'avril et de mai...

// BUMPER

// LEO : Les lycéens sont à l’honneur aujourd’hui, Yanis... On revient avec toi sur ce qui s’est passé hier avec l’occupation d’un lycée dans le 12ème arrondissement de Paris. Et tu vas aussi nous parler de Parcoursup et des réactions des lycéens aux premiers verdicts pour le moins kafkaïens de la nouvelle plateforme...

// YANIS : Hier, en marge de la manifestation des fonctionnaires, une centaine de lycéens et étudiants ont décidé d’occuper le lycée Arago dans le 12e arrondissement de Paris. Mais à peine arrivé aussitôt expulsé. Puisque les policiers sont intervenus seulement 2 heures après la venue des étudiants. Et les forces de police ne vont pas faire de détails puisque les 101 personnes qui occupaient le lycée ont été arrêtées par les policiers, puis dispatchées dans les différents commissariats parisiens pour des mises en garde à vue.

VIDEOLà vous voyez la vidéo qui nous a été envoyée et qui se déroule devant le commissariat du 18 eme arrondissement.Pour le moment, on ne sait pas vraiment la suite donné à ses interpellations. J’ai eu tout à heure, le père d’une lycéenne qui me disait que selon ses informations sa fille serait déférer devant le juge au motif d’intrusion dans un lieu public avec intention de commettre un délit. Un nouveau rassemblement à lieu en ce moment même devant le lycée Arago.// LEO : Parle-nous maintenant de Parcoursup... Les lycéens ont reçu les réponses à leurs voeux hier. Et tu as recueilli quelques-unes de leur réaction sur les réseaux sociaux...// YANIS : Les 810.000 futurs bacheliers et étudiants en réorientation ont reçu mardi soir les premières réponses à leurs vœux d'inscription dans l'enseignement supérieur. Alors si près de 430 000 ont reçu au moins une proposition, le reste, et soit sur liste d’attente soit pire puisque quasiment 30 000 personnes ont reçu un « non » à tous leur vœux. INSERT PHOTO 1 Pourtant souvenez vous Frédérique Vidal, avait déclaré en mars 2018 qu’aucun candidat à l’université ne recevrait de non. Pourtant ce pauvre jeune homme, il semblerait qu’il n’ait pas eu de chances. Puisqu’il a fait 20 demandes pour 20 refus, il fait donc parti des 30 000 qui n’a eu que des non. Autre cas ceux sur liste d’attente…INSERT PHOTO 2 A gauche vous voyez qu’un candidat à eu oui sur tous ses voeux mais qu’il se retrouve quand même sur liste d’attente… et à droite un candidat parle carrément de Koh Lanta. et on le comprend car si comme lui on était 185 millionième dans la liste d’attente sur un total de 20 000 candidats et pour une seul place…Bon sinon la sélection, c’est mieux qu’APB, puisque chaque dossier est étudié minutieusement… INSERT PHOTO 3 Enfin ça ce qui était promis, mais c’est pas vraiment ce qui est appliqué, pour preuve ce jeune homme qui a écrit une lettre de motivation expliquant qu’il ne voulait pas intégrer cette université, mais visiblement ils n’y ont pas fait attention…Au final tout ça a bien inspiré les internautes… INSERT PHOTO 4Avec des détournement de célèbre personnages. Martine se retrouve sur liste d’attente. et avec Dewey célèbre personnage de la série Malcolm.

// LEO : Merci Yanis... Et j'ajoute qu'on a appris aujourd’hui, grâce à nos confrères du Canard Enchainé (INSERT), que la ministre de l’Enseignement supérieur Frédérique Vidal est visée, depuis juillet 2017, par une plainte pénale pour fraude à des concours publics et harcèlement. Les faits remontent à l’époque ou la ministre était présidente de l’université de Nice d’avril 2012 à mais 2017. Frédérique Vidal aurait alors favorisé une connaissance au poste de géographe au sein de son Université... Affaire à lire, et à suivre donc. Allez, on passe à la suite...

// BUMPER

// Serge Faubert est aussi avec nous... Pourquoi ? Eh bien pour nous parler un peu de la succession de Monsieur 1 Millions d'emplois, j'ai nommé : Pierre Gattaz, puisque l'élection du nouveau président du Medef aura lieu le 3 juillet prochain. Qu'est-ce que tu peux d'ores et déjà nous en dire ?

PLATEAU SERGE

// Merci Serge... On passe à la suite.

// C’était une promesse de campagne de Donald Trump. L'inquiétant locataire de la Maison Blanche s’était engagé à démanteler la loi Dodd-Frank, adoptée sous Obama, à la suite de la crise financière de 2008, une loi qui contenait quelques dispositions de régulation bancaire (INSERT). Ces mesures étaient pourtant considérées comme trop timides pour être vraiment efficaces. Mais désormais, c’est fait : elles n'existent plus ! Jusqu’ici, les banques dont les actifs étaient supérieurs à 50 milliards de dollars étaient considérées comme d’importance systémique, et donc surveillées (en principe) de très près par la Réserve fédérale. Désormais, le plancher est relevé à 250 milliards d’euros. Résultat : seules 12 banques feront désormais l’objet d’une surveillance accrue, alors qu’elles étaient au nombre de 38 auparavant. C'est donc le retour de la foire aux manigances. La nouvelle réforme fait aussi sauter les restrictions en matière de crédits pour les banques considérées comme « petites ». Les Républicains, comme on pouvait s’y attendre, se sont réjouis. Mais Nancy Pelosi, la patronne des Démocrates à la Chambre des représentants, a estimé pour sa part que cette nouvelle loi, je cite, « nous ramènera à l’époque où l’imprudence débridée de Wall Street a provoqué un effondrement financier historique ». Il faut tout de même noter qu’un certain nombre d’élus démocrates a voté avec les Républicains pour parvenir à l’adoption de ce texte. Et que la crise financière de 2008, que cela plaise ou non, est aussi le produit de l'inconséquence des Démocrates américains à travers les années...

// On continue à poser notre regard sur le monde maintenant, avec un invité et un scrutin présidentiel qui a attiré beaucoup d'attention ces derniers jours : le Venezuela. Allons-y...

/// BUMPER INVITE

// Christophe Ventura, bonjour. Vous êtes chercheur et journaliste. On retrouve régulièrement vos indispensables papiers sur l'Amérique latine dans Le Monde diplomatique ou Mémoire des luttes, entre autres...

INTERVIEW

// Merci Christophe Ventura...

// On continue à regarder le monde tourner, avec le Japon cette fois. Avec cette conclusion de l'autorité en charge de la sûreté nucléaire dans un pays déjà gravement blessé par la centrale de Fukushima... Des conduites d'aération de douze réacteurs nucléaires sont rongées par la corrosion, et certaines même sont percées (INSERT), ce qui pourrait en cas d'accident exposer les techniciens des salles de contrôle à de l'air contaminé... Des trois de 2 mm de diamètre ont été par exemple dénombrés dans une unité qui avait reçu récemment le certificat technique de conformité aux normes japonaises de sûreté, qui sont prétendument les plus sévères au monde. Les conduites de quatre des sept unités de la plus grande centrale du pays présentent également des fentes impressionnantes, dont l'une fait 13 cm de long et 5 de large... Parallèlement, on a appris dans Reporterre (INSERT) que l'électricien français EDF avait répété aujourd'hui sa volonté de ne fermer aucun réacteur nucléaire avant 2029, à part ceux de la centrale de Fessenheim. EDF, qui veut par ailleurs développer pour l'avenir un nouveau réacteur EPR prétendument « simplifié » veut également obtenir l’autorisation d’en garder certains en service jusqu’à 60 ans, mais sans préciser combien, ajoute le journal...

// Toujours à l'étranger, l'Italie... Avec le suspense entretenu jusqu'à la dernière minute par le président de la République Sergio Matterella aujourd'hui... Et ungouvernement de coalition finalement...

Le président italien n'a pas aimé être placé devant le fait accompli lundi... Les deux partenaires qui se sont proposés de former un gouvernement, Le Mouvement 5 Etoiles et la Ligue, lui avaient pourtant proposé un nom de Premier ministre : celui de Giuseppe Conte, un obscur professeur de droit, inconnu du monde politique. Mais Sergio Matterella avait des doutes, notamment sur de possibles petits mensonges de Giuseppe Conte sur ses diplomes et sa situation fiscale : il avait donc demandé du temps pour accepter ou non la proposition des deux forces politiques principales issues du scrutin de mars dernier. Et la réponse est tombée il y a quelques minutes, Giuseppe Conte a été chargé de former un nouveau gouvernement.

En attendant d'en connaitre le détail, on peut se pencher sur cet attelage inquiétant entre un mouvement souvent xénophobe et une extrême-droite toujours libérale... C'est ce qu'a fait pour nous Alexis Poulin, dont on retrouve la chronique comme tous les mercredis. On regarde.

MAGNETO CHRONIQUE

Voilà, Alexis Poulin qu'on retrouvera la semaine, toujours en Estonie, pour parler de l'OTAN et des grandes manœuvres aux portes de la Russie...

// Voilà, c'est la fin de ce journal. Vous retrouverez demain une nouvelle demi-heure – ou peut-être plus – d'actualité. Si vous voulez que l'on continue à vous proposer cette lecture différente de l'information du jour, il n'y a pas à hésiter : devenez socios ou inciter votre entourage à nous rejoindre et à nous soutenir. C'est facile, ce n'est pas cher, et ça nous permet de continuer à agacher les fâcheux et d'éclairer les curieux. Bonne soirée, à demain.


Fichier de sous-titres

Sous-titres

Aide:Sous-titrage